); La Havane ouvre ses portes à la poésie | Visit Cuba

La poésie

Tag: ,

La Havane ouvre ses portes à la poésie

Par Samuel Rivas / Affiché le 8 avril 2015

young-poets-anthologyLa poésie peut être intrinsèquement liée à l’île de Cuba, un pays avec une vie culturelle très riche et une vaste littérature. C’est pourquoi Le jour international de la Poésie qui a eu lieu le 21 mars dernier est devenu une fête en plusieurs endroits de la capitale havanaise.

 

Un jour avant, un récital poétique nocturne se déroulant dans le parc Victor Hugo, situé au Vedado, a servi de préambule à ces célébrations. Un groupe de jeunes poètes ont présenté leurs versos jusque-là inédits dans ce site merveilleux entouré des fromagers et des ombres jetées par la tombée du jour.

 

L’obscurité est-elle devenue un rempart auprès des auteurs timides qui ont décidé de rendre visible leur œuvre. Proyecto Sur a appelé tous ceux qui attendaient l’avènement du printemps; et les gens ont répondu à l’appel.

 

Chaque 21 mars est marqué par l’équinoxe printanier, symbole qu’on trouve souvent chez les écrivains cubains. A cette date les jours et les nuits ont la même longueur dans l’hémisphère nord. Alors, il s’agit d’un moment d’égalité, de fraternité et de solidarité. C’est la raison pour laquelle le Instituto Cubano del Libro a décidé de publier un livre récemment paru sous le titre: “El árbol en la cumbre” (L’arbre au sommet ), où le chercheur Roberto Manzano rassembla un nombre significatif de jeunes poètes cubains. “Les nouveaux poètes cubains aux portes du millénaire” , voilà le sous-titre de cette anthologie. Près d’une centaine de personnes, comprenant les auteurs du livre, sont venus pour apprécier le lancement du recueil se tenant sur la place Plaza de Armas à la vieille Havane.

 

Paraît-il que nous vivons dans un siècle où la poésie n’est pas en vogue, et puis quand on voit ce genre d’événement se dérouler à Cuba, on change d’avis. Plus tard dans l’après-midi, les poètes de cette anthologie ont proposé la lecture des poèmes sur la place historique Plaza Vieja, en compagnie d’amis, famille et passants. Attirés par la musique cubaine, pas question de quitter la place, lorsque les visiteurs y ont découvert cette rencontre inhabituelle de jeunes artistes.

 

Ensuite, de façon simultanée mais dans un autre endroit de la ville une présentation très singulière a eu lieu. Une autre anthologie, éditée dans cette occasion en-dehors de la ville a été présentée au public cubain au sein de la UNEAC (Union nationale d’écrivains et artistes de Cuba). “Todo parecía” est une sélection de Jesús J. Barquet et Virgilio López Lemus, Le livre a été écrit, édité et imprimé aux Etats-Unis par les éditeurs La Mirada. Les textes inclus dans le recueil étaient particulièrement remarquables en raison de leur orientation homo-érotique.

 

Les poèmes homosexuels écrits par des Cubains tantôt à Cuba comme ailleurs s’avèrent un matériel étrange à l’heure de la création des anthologies. Mais comme ce n’est pas le cas, la communauté LGBT de La Havane y était présente en portant son soutien à ses poètes.

 

Cet événement a été très important aussi du fait de la présence de célèbres écrivains et intellectuels mettant en lumière des sujets de la LGBT. Cependant, ces ralliements en institutions et espaces ouverts étant la poésie le thème central n’étaient pas les seuls à avoir lieu dans la capitale. Par exemple, la rencontre “El huésped de la noche” (Le hôte de la nuit), dirigée par le narrateur Arnaldo Muñoz Viquillónat Centro Provincial del Libro y la Literatura, a été également dédiée au Jour international de la poésie. Des poètes invités ont porté eux aussi leur pièce à l’édifice en lisant à haute voix des poèmes.

 

Résultat: les personnes se promenant dans les rues de La Havane ont accès à cette littérature, le fait est beaucoup plus ordinaire qu’on ne le croit. En avril, mai ou dans n’importe quel mois de l’année, s’offrent aux visiteurs soit des espaces sur l’île où se procurer des œuvres poétiques et livres exceptionnels, soit l’entretien avec des auteurs célèbres.

Samuel Rivas

×